Conformément à la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel et à son décret d’application du 8 janvier 2019, visant à supprimer les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes, l’AFAD IDF publie son Index sur l’égalité femmes-hommes.

En quoi consiste cet index ?

L’index sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes est une note sur 100, obtenue à partir de 5 indicateurs :

1- L’écart de rémunération femmes-hommes (noté sur 40 points au maximum).

2- L’écart dans les augmentations annuelles (20 points au maximum).

3- L’écart dans les promotions (15 points au maximum).

4- Les augmentations au retour de congé maternité (15 points au maximum).

5- La présence de femmes parmi les plus gros salaires de l’entreprise (10 points au maximum).

Chaque année, les entreprises/associations d’au moins 50 salariés devront calculer l’index sur l’égalité femmes – hommes et rendre public le score obtenu. S’il est inférieur à 75 sur 100, elles auront trois ans pour se mettre en conformité.

Pour la période de référence 2021, soit du 1er janvier au 31 décembre 2021, l’index de l’AFAD IDF ne peut être calculé, car si en fonction des indicateurs calculables, le nombre maximal de points est inférieur à 75, alors la note finale (index) ne peut être calculée. Ici, 3 indicateurs sur les 5 mentionnées ci-dessus ne peuvent être calculés :

Nombre de points obtenus Nombre de points maximum Commentaires
1- Indicateur écart de rémunération entre les femmes et les hommes Non calculable 40 Pour cet indicateur, les salariés sont répartis en groupe selon 4 tranches d’âge et catégories de postes équivalents (ouvriers, employés, TAM, cadres).
L’indicateur est non calculable s’il y a moins de 3 hommes ou 3 femmes dans chaque catégorie de poste ; c’est le cas ici chez les employés et cadres.
 2- Indicateur écart de taux d’augmentations entre les femmes et les hommes  Non calculable  20 Pour cet indicateur, les salariés sont répartis en groupe selon les catégories de postes équivalents (ouvriers, employés, TAM, cadres).
L’indicateur est non calculable si chaque catégorie de poste ne compte pas au moins 10 hommes et 10 femmes ; c’est ici le cas pour toutes les catégories.
 3- Indicateur écart de taux de promotions entre les femmes et les hommes  Non calculable  15 Pour cet indicateur, les salariés sont répartis en groupe selon les catégories de postes équivalents (ouvriers, employés, TAM, cadres).
L’indicateur est non calculable si chaque catégorie de poste ne compte pas au moins 10 hommes et 10 femmes ; c’est ici le cas pour toutes les catégories.
 4- indicateur pourcentage de salariés augmentés au retour d’un congé maternité  15  15 L’ensemble des salariés ont reçu une augmentation de salaire sur l’année 2021
 5- Indicateur nombre de salariés du sexe sous-représenté parmi les 10 plus hautes rémunérations  5  10 Les femmes sont surreprésentées  

Les femmes sont de manière générale surreprésentées dans notre association. Sur les 298 salariés que comptaient notre association au 31 décembre 2021, seuls 10 étaient des hommes. Cette tendance se retrouve également dans le secteur du social, néanmoins, l’AFAD IDF reste ouverte aux professionnels qui souhaitent nous rejoindre, quel que soit leur sexe !